L'Histoire, la Mode et moi

L’HISTOIRE, LA MODE ET MOI
L’HISTOIRE
Durant mes études, j'ai toujours détesté l'Histoire. Plus exactement, j'ai détesté la manière dont les professeurs enseignaient l'Histoire ; leurs cours étaient insipides, ternes et sans intérêt, enfin sans intérêt pour moi...
En revanche, ce qui m'intéressait dans les personnages qui peuplaient mes livres d'Histoire c'était leur environnement et la culture qui s'y rapportaient : architecture, mode, littérature, peinture, musique, sculpture, inventions, mouvements philosophiques etc... ( Mon cas n'était donc pas désespéré malgré les notes désastreuses que m'infligeaient mes professeurs ! ). C'est ainsi que je me rattachais à l'HISTOIRE...
Mon intérêt pour l'Histoire, en tant que telle, remonte à mes 25 ans, lorsque je choisis de m'installer en Espagne et que je me penchai sur l'Histoire de ce pays voisin et tentai de faire un parallèle avec notre Histoire de France.
Révélation. Je tombe sur Charles 1er d'Espagne et je constate que ce Haut personnage n'est autre que le Charles Quint, Fils de Phillipe 1er d'Espagne dit "le Beau" mais Bourguignon de par sa grand-mère Marie de Bourgogne, cité dans mes livres scolaires pour avoir été l'héritier des terres de ses ancêtres disséminées dans toute l'Europe et l'Amérique latine... Face à lui, François 1er, son rival !
C'est alors que j’entrepris une étude comparative de l'environnement des deux rois (terme "environnement", au sens défini au §2) et comme j'adorais la Renaissance, j’ai plongé dans cet univers avec plaisir !
Etudier l'Histoire à travers la Culture devint un intérêt constant et indispensable à mon développement personnel.
Dès lors, j'ai pu apprécier comme l'Histoire est passionnante lorsqu'on y ajoute ce que d'aucuns qualifieront de futilité ; oui, je parle de la MODE.
LA MODE
La mode, cette envie irrésistible de "faire comme les autres" ! Mimétisme ou jalousie ? goût de l'innovation ou du changement ? façon de se faire remarquer et valoir ? C'est pourtant la MODE qui apporte les changements sociétaires !
La mode vestimentaire, bien sûr, mais aussi de la mode architecturale, la mode des courants littéraires, la mode de la musique, la mode des écoles de peinture...
La mode , celle qui se propageait à travers l'Europe et le monde, du temps où l'on avait que les voyages pour la véhiculer : pas de journaux, pas de livres, pas de télévision, pas d'ordinateurs... seulement des voyageurs, des marchands qui colportaient des objets venus d'ailleurs sur les marchés ou de porte à porte et qui venaient des grandes villes, des artisans qui traversaient les pays en travaillant sur diverses chantiers de construction transmettant ainsi leurs savoirs, des architectes, sculpteurs, maçons, des artistes de prestige qui venaient décorer les palais, des philosophes qui essaimaient leurs idées de ville en ville, des pèlerins venus de Rome ou en partance pour Saint-Jacques de Compostelle ou tout simplement des "cousins" venus d'ailleurs qui rendaient visite à la famille éloignée et qui arrivaient avec leur habillement, en vogue à la Cour ! Ils ont tous contribué à la propagation de la Mode et de la Culture.
C'est la MODE qui a fait l'Histoire, insidieusement, alors que les valeureux de la gente masculine s'exerçaient à combattre sur les champs de bataille.
Je demande à tous les Professeurs d'Histoire qui liront ces lignes de me pardonner de ne pas avoir trouvé passionnants leurs exposés et la façon d'enseigner cette matière noble ! Faute qu'ils rejetteront sans doute sur l'Education nationale et ses exigences en matière de programmes.
L’ACTUALITÉ ET L’HISTOIRE
Voilà pourquoi mes romans sont emprunts d’actualité ou d’Histoire.
ENTRE MIDI ET DEUX : l’actualité politique berce la vie d’un ministère. Les ministres, les Présidents qui ont marqués l’actualité contribuent à l’Histoire de leur pays, c’est là l’aspect historique de ce roman.
SUR LES CENDRES DU PASSÉ : Mise en scène d’une Personnalité du monde géopolitique. Alexandre de Marenches a marqué l’histoire du renseignement mais aussi et surtout l’Histoire de la France par l’influence qu’il a eue sur les dirigeants de notre pays. Les opérations menées par les services secrets français ont marqué l’Histoire de plusieurs pays africains.
MON AMIE TANIA (parution courant 2018) : Saga basée sur les événements survenus au début du siècle dernier concernant la famille ROMANOV