KOUZKO et CHAT 'KIRA

 

rois du cirque

 

 

 

Ce livre a été préfacé par deux dompteurs renommés et talentueux :

 

Frédéric EDELSTEIN 

 

Mickaël DOUCHET 

 

C'est un très grand honneur pour moi de recevoir le témoignage de ces

deux grands dompteurs dont la renommée depasse les frontières.

 

 

Je les remercie chaleureusement pour l'attention

qu'ils ont bien voulu prêter à la lecture de ce roman.

 

Je les ai observés de longs moments avec leurs fauves;

Ils m'ont convaincu de l'amour qu'ils leur portent et

de la complicité qui s'est établie entre eux.

 

Merci à vous pour ces merveilleux moments !

 

 

* * * * *

 

 

 

 

 

*

 

 

 

 

 

 

Merci à Frédéric EDELSTEIN 

d'avoir apprécié

 

       KOUZKO et CHAT'KIRA,

                                          rois du cirque

 

 

 

 

 

 

 

 

Je remercie également

 

Mickaël DOUCHET

 

pour la préface qu'il a souhaité apposer sur ce roman qui ne serait pas ce qu'il est sans son aide technique.

 

 

                                                                                         

                         

Un roman qui fera réfléchir

 

                                          les lecteurs sur

 

                                                                    un sujet sensible :

 

                                                                               

                                     

               La notion du bien-être animal

 

 

 

 

Ces lionceaux

 

sont nés au début du mois d'août 2018 au sein d'une grande famille :

 

celle du CIRQUE.

 

Ce sont eux qui m'ont inspiré ce roman. 

 

Un mâle et une femelle

                                 que j'ai nommés: 

 

 

    KOUZKO et CHAT ' KIRA

 

 

 

 

 

LES CIRCONSTANCES

 

 

Le cirque, installé sur un terrain d'un hectare, avait aménagé  de grands espaces, des auvents procurant l'ombre, deux piscines, quelques barrières pour démarquer l'enclos, quelques objets en guise de jouets, des perchoirs, des rondins de bois pour leurs exercices et pour le confort des animaux....

 

Répartis sur cette immense surface, les animaux se reposaient à une heure où seuls des humains se sentent obligés que bouger. 

Je trouvai çà et là des félins, lions et tigres dans un enclos commun, un troupeau de chameaux, un buffle, un watusi en compagnie de deux autres vaches africaines aux cornes affûtées, de magnifiques chevaux dont l'un ressemblait à une licorne avec la crinière tressée ramenée vers l'avant, entre les oreilles, et ses sabots cachés sous un bracelet  de longs poils ! Des poneys nains, des lamas et deux ânes venaient compléter la ferme-ménagerie.

 

Aucun bruit ne venait troubler cette ambiance de paix, c'était l'heure de la sieste, pour tous : animaux et Circassiens, artistes et techniciens.  

 

J'étais arrivée une heure avant le spectacle pour aller parler aux animaux. Personne ne trouva bizarre ma présence solitaire au milieu de cette savane et, comme aucun animal ne manifestait son désaccord, j'en conclue que je pouvais rester en leur compagnie. Les animaux sont curieux et en cela je les égale volontiers ; ils s'approchèrent de moi aussitôt. Ils voulaient recevoir des marques d'attention et d'affection, ce qui me prouva qu'ils avaient l'habitude d'en recevoir...

 

Troublée, comme chacun, par les slogans des antispécistes-animalistes-végans de tout poil, j'ai voulu me forger ma propre opinion sur les réalités de la vie des animaux dans un cirque ; cette approche ne tenait donc pas du hasard.

 

Je me retrouvai face à ces bêtes avec mes interrogations et mes inquiétudes, prête à relever la moindre anomalie dans leurs comportements,  la moindre faille dans les installations ; j'aime trop les animaux et imaginer un seul instant que quelqu'un puisse leur faire du mal, cela m'est insupportable !

 

C'est alors qu'un homme s'approcha de l'enclos des félins. Aussitôt, ceux qui semblaient dormir se levèrent pour aller à sa recontre. Il entra dans l'espace en refermant le grillage derrière lui, ébouriffa la crinière d'un grand lion, tapota la cuisse d'une tigresse, caressa une jeune lionne sur le museau comme s'il se fût agi d'un animal domestique. J'ai pensé qu'il devait s'agir du dresseur et je m'apprétai à lui poser des questions...  des tas de questions !

 

      Ainsi commença ma grande enquête concernant

les conditions de vie des animaux dans les cirques...

 


 

Voici le cirque ZAVATTA-DOUCHET, installé chaque année aux portes de Guérande

 


 

L'INSPIRATION

 

LA NAISSANCE DE LIONCEAUX

 

 

Je devins rapidement une habituée des lieux et j'eus de nombreux contacts avec les artistes qui me reçurent très chaleureusement. Je recueillis ainsi tous les renseignements que je souhaitais !

 

Puis, début août 2018, des lionceaux naquirent dans ce cirque.

 

Dès qu'il fut possible d'éloigner un instant un des petits de la vigilence de leur mère, Mickaël, le dompteur, me confia un lionceau.

 

 

Magique, cette sensation de tenir dans ses bras "le roi des animaux, le roi du cirque" ! Moment inespéré, inoubliable et exceptionnel pour quelqu'un qui ne fait pas partie de la grande famille du cirque !

 

Le lionceau se fit tout d'abord méfiant et puis, après quelques caresses sous le cou, relâcha son corps, accepta ma présence et et, finalement, s'abandonna dans mes bras. Les animaux, même très petits, devinent à qui ils ont affaire.

 

Ce qui m'impressionna le plus, c'est la dimension de ses pattes. Elles étaient déjàpuissantes et laussi arges que mes propres poings ! On s'imagine facilement la force d'un lion adulte et l'impact d'un coup de patte lors d'une bagarre !

 

Cette magifique expérience ne fut pas la seule et je mis à visiter d'autres cirques, des grands, des petits... Toujours accueillie chaleureusement par les Circassiens, j'ai menée mon enquête personnelle sur la façon dont étaient traités les animaux, sur les méthodes de "domptage" et j'en déduis bien vite qu'il ne s'agissait pas de contraintes mais de jeux où la confiance réciproque entre l'animal et son éducateur était de mise. Rien n'est plus beau que de voir les yeux des animaux écoutant leur humain préféré !

 

Osmose, complicité, admiration réciproque, AMOUR, osons le dire !

 

 

                    

Il ne m'en fallait pas moins pour que me

 

 

prenne l'envie d'écrire

 

 

un livre sur le CIRQUE

 

 

 

KOUZKO et CHAT'KIRA est paru le 1er août 2019

                                                                                                                                            en vente sur ce site au prix de 10 euros +4,20 euros de frais de port

 

 

 

Déjà des retours de lecture : 

 

Hubert de L'ESTOURBEILLON, auteur, le 6 août 2019

Je viens de terminer la lecture de Kouzko et Chat'Kira, rois du cirque. C'est avec grand plaisir que j'ai pris connaissance des aventures des deux lionceaux, pleines d'enseignements.

Quelle heureuse idée d'avoir donné la parole au jeune Kouzko pour mettre en scène la vie exemplaire de son cirque, et à son père Krézus pour évoquer l'Afrique saccagée, transformée en enfer et en cimetière pour les animaux dits "sauvages", alors que les vrais et mauvais sauvages ce sont les sadiques humains, adorateurs fous du dieu ARGENT. C'est sûr, les animaux ont une pensée et une sensibilité, il suffit de les observer pour s'en apercevoir. Ce ne sont pas des machines, n'est-ce-pas mister Descartes ?

J'ai aussi apprécié l'humour qui se cache derrière les noms : le village N'Ivapa, le fleuve N'Garogourou, les feuilles de Qiranfou, l'inspecteur Laparade, l'avocat Lakerel etc...

Il ressort de ce récit une idée forte : les intuitions, la communication non verbale entre les animaux et aussi avec les humains constituent un univers empathique qui fonctionne avec bonheur dans la réciprocité, l'amour et la solidarité.

Merci Françoise pour ce positif témoignage, si les zoos et les cirques deviennent les derniers conservatoires fiables des espèces menacées et si cela peut nous aider à développer l'empathie vitale avec le monde animal auquel nous appartenons.

 

Amicalement,     Hubert

(mail du 5 août 2019)

 

Agnès BERTAUD, vétérinaire

Je confirme que les animaux des cirques sont bien traités et en excellente santé.

J'ai apprécié votre roman parce qu'il est authentique.Il est vrai que les dompteurs sont en osmose avec les animaux. C'est indispensable, surtout lors de soins médicaux ; la présence de leur ami dompteur suffit à appaiser les lions les plus puissants.

Vous avez su décrire cette belle connivence et je vous en félicite (peut-être avez-vous vécu dans un cirque ?).

L'aventure des deux lionceaux qui sortent de l'enclos, ouvert par les antispécistes est malheureusement plausible. Libérer les animaux en les faisant s'échapper c'est souvent les condamner à une mort certaine.

Comme le dit Frédéric EDELSTEIN dans sa préface : "Ce livre est à lire par ceux qui aiment les animaux, ceux qui restent septiques, ceux qui doutent et ceux qui miltent, en toute ignorance, pour la fermeture des cirques animaliers"

Encore BRAVO pour ce livre passionnant !

(mail reçu le 7 août 2019)

 

Josiane Dusse Françoise ! Merci pour ce magnifique livre.recu ce jour ! Un régal ! Un livre qui parle d amour de complicité de la réalité de la vie du cirque ! Comme moi sédentaire avec mes chevaux ! Merci Françoise de cette belle écriture sur l amour du cirque et de ses animaux !Que du vaicue ! Et personne ne pourra dire le contraire !
1

 

Christelle AVous êtes magnifiques j ai lu le livre il est super
2

 

Teddy Dubois Enfin quelqu'un qui nous défend merci madame vous êtes très courageuse et bravo pour votre roman vous avez un don et vous l'utilisez à bon escient félicitations pour votre engagement
3

 

Josiane Dusse Bravo Françoise pour votre engagement et dire la vérité sur la vie du cirque avec animaux .merci ♥️♥️♥️♥️
2

 

Clhoe Zavatta Françoise Haffray Romancière je me ferai un plaisir d'acheter votre livre dites-moi où je peux le trouver bravo à vous , madame, pour votre courage et votre ouverture d'esprit vous avez fait le bon choix celui d'aller voir par vous-même cela fait plaisir de voir une personne qui a un don et qui le met au service de la cause des cirques animalier il est vrai que nous ne sommes pas des célébrités il n'y a pas de grande puissance d'argent derrière nous mais nous défendons notre métier ce que nous aimons passionnément je n'ai qu'un mot à vous dire : merci

 

 

Posté le 21 août 2019
Josiane Dusse Magnifique livre que j invite tous à se le procurer et lire !
Bravo 👏👏👏

 

 

 

 

 

 

-------------------------------------------------------------------------

 

 

AVEC LA COMPLICITE D'UN AMI...

 

Voici quelques unes des belles rencontres que me facilita le célèbre photographe baulois, Alain LORET, qui sillonne la France et les pays étrangers avec son inséparable appareil photos.

 

Ami des arts et des artistes, Alain LORET partage avec ses ami(e)s - en plus des moments conviviaux et chaleureux - le monde artistique, celui du cirque, celui des animaux et des champs de courses.

 

Alain est de ces personnages remarquables que je classe parmi ceux dont je dis :

 

           "si je ne l'avais pas connu,

                                    j'aurais manqué quelque chose d'exceptionnel ! "

 

        Un grand MERCI mon ami,  

                    ALAIN LORET

 



 

DE BELLES RENCONTRES

 

Photos : de gauche à droite - ligne supérieure :

1 - Mickaël DOUCHET, dompteur au cirque ZAVATTA-DOUCHET,

2 - Les animaux du cirque en liberté sur le terrain de Guérande

3 - Marco MARIANI CHRISTIANI et Françoise HAFFRAY

 

Ligne 2

4 - Marco MARIANI CHRISTIANI, Françoise HAFFRAY, Olivia JEENSON, transformiste et ARTHUR, Jeune artiste prometteur

5 - Un tigre blanc, né au cirque en mai 2018 et élevé au biberon ; sa mère n'ayant pas pu le nourrir - il a 3 mois sur cette photo.

6 - KOUZKO et CHAT'KIRA, mes deux fétiches et protagonistes de mon roman

7 - Marco MARIANI CHRISTIANI et sa fille 

 

MES AUTRES BELLES RENCONTRES

 

L'envie de multiplier mes rencontres avec les Circassiens ne se fit pas attendre.

 

Mon ami Alain LORET qui connaît le monde circassien comme s'il y était né, me présenta des figures incontournables de ce milieu. Je rencontrai peu à peu des clowns, des trapézistes, des artistes de talents, des dompteurs, des Anciens du cirque qui faisaient l'affiche des plus grands cirques mondiaux qui se prêtent encore volontiers au plaisir authentique de leur art avec un talent extraordinaire que l'âge ne peut estomper.

 

 


Joseph BOULGLIONE

Joseph BOUGLIONE, Jean ARNAUD et Michel PILAR

Marco MARIANI CHRISTIANI

Avec le clown

Matute ALVAREZ

Frédéric EDELSTEIN


De gauche à droite : 

 

A , présentateur

Frédéric EDELSTEIN, dompteur

Joseph BOUGLIONE (Zézé)

Françoise HAFFRAY, romancière

Matute ALVAREZ, clown brésilien

 

 

 

 

                          Joseph BOUGLIONE,  Claude REICH, F HAFFRAY                   Joseph BOUGLIONE     Jean ARNAUD        Michel PILAR 

 

 

 

 

 

FREDERIC EDELSTEIN

 

Si je consacre un encart à ce grand  grand dompteur, c'est parce que j'ai été subjuguée par son numéro : 

 

Seul dans la cage avec 13 lionnes blanches, Frédéric se couche au sol. Aussitôt arrivent 4 lionnes (250 Kg chacune) qui s'allongent sur lui, en travers.

Une fois la dernière installée au plus près de son visage, il l'embrasse sur le museau !

Puis il congédie ces demoiselles sous un tonnerre d'applaudissements ! 

 

Merveilleuse COMPLICITE

                                                      entre l'homme et ses animaux

 

 

 


 

 

* * * * *

 

 

 

Quelques photos du spectacle ALADIN 2019, prise au cirque Nicolas ZAVATTA - direction DOUCHET

 

 

Au cirque Nicolas Zavatta, dirigé par les DOUCHET, chaque membre de la famille est artiste.

MICKAËL est dompteur - Frédo DOUCHET et son épouse Alice SENECA présentent un numéro de sangles aériennes - leurs deux filles très prometteuses, 9 et 11 ans, nous offrent un numéro d'anneau aérien. Le talent c'est de famille !

 

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

            QUELQUES EXTRAITS

 

La première page de "KOUZKO, roi du cirque "

 

 

REMERCIEMENTS

 

Il m’aurait été impossible d’écrire le roman de KOUSKO et CHAT’KIRA sans la connivence de mon ami Alain LORET, photographe, qui m’a présentée de grandes figures du cirque. Ainsi j’ai pu pousser le rideau et m’introduire dans les coulisses des chapiteaux. C’est dans cette ambiance fébrile où les artistes attendent leur entrée sur la piste que j’ai croisé dompteurs et fauves, clowns, trapézistes, magiciens, équilibristes, danseurs, chanteuses, illusionnistes… dans leur habit de lumière.

 

Curieuse de nature et connaissant les turpitudes causées par les lobbies antispécistes-végans-animalistes, j’ai voulu juger par moi-même du confort, du bien-être, de la vie et du traitement des animaux de cirque. La visite de plusieurs cirques m’a confortée dans la certitude que les animaux des cirques que j’ai visités y sont bien soignés et traités avec un véritable et sincère amour, tout comme celui que je partage avec mes deux félins miniatures (deux chattes rousses, sans pédigré, mais d’authentiques félins).

 

L’accueil des Circassiens est chaleureux et amical et je n’ai pas tardé à être invitée à venir les visiter librement. Mes visites impromptues et hors spectacles m’ont permis de découvrir le monde du cirque dans son intimité. Certains artistes m’ont ouvert la porte de leur caravane pour des discussions sans fin. J’avais tant à connaître ! Merci à vous, mes amis.

 

Puis, en août dernier, des lionceaux sont nés au cirque Zavatta-Douchet qui s’installe chaque été aux portes de Guérande. Le directeur, Fredo et son frère Mickaël, le dompteur, me firent la grande joie de me confier un des petits, l’espace

d’un instant. Magique, cette sensation de tenir dans ses bras le roi des animaux, le roi du cirque !

 

Moment inespéré, inoubliable et exceptionnel pour quelqu’un n’appartenant pas à la grande famille du cirque. Mes amicaux remerciements à Mickaël et Fredo DOUCHET pour l’amitié et la confiance qu’ils m’ont offertes.

 

Puis, je fis la connaissance de Frédéric EDELSTEIN qui me fit grande impression par son numéro époustouflant avec ses lionnes blanches...

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

De ces instants magiques est née l’idée d’écrire un roman sous forme de conte.

 

 

 

Loin d’être un conte pour enfants, ce livre réaliste aborde

 

                    de nombreux sujets inhérents à la vie des humains et

 

                                                animaux du cirque mais aussi des 

 

                                                    conditions de vie des animaux sauvages

 

                                                                   dans leur " milieu naturel "

 

 

 

 

 

Thèmes évoqués dans " KOUZKO, roi du cirque " :

  • La naissance d'un lionceau au cirque, sa vie, son éducation, son apprentissage.
  • La vie des animaux à l'état sauvage.
  • La vie des artistes de cirque.
  • Le courage, la volonté, la résistance, l'effort, le dépassement de soi-même des artistes et des Circassiens.
  • Les dangers et les risques du métier.
  • L'implantation des Safaris-Club et des safaris-chasses, en Afrique.
  • Diminution du cheptel animal au cours des 50 dernières années.
  • Pièges, dangers  et braconnage.
  • Préservation et disparition de certaines races d'animaux.
  • Dérives financières, frauduleuses autour du trafic d'animaux.
  • Réglementation des réserves animalières.
  • La mal-traitance et le bien-être animal.
  • Ce que ressentent les animaux.
  • La grande intelligence du monde félin, leur adaptation dans un monde semi-sédentaire.
  • Ce que souhaitent les animalistes-antispécistes-végans.
  • Face à la réalité des deux modes de vie...

 

 


 

*

Les cirques face à la montée de l'intégrisme anti-cirques