MON AMIE TANYA

 

***********************

 

 

Vous l'aurez tous reconnue : il s'agit bien de TATIANA ROMANOVA, la seconde fille de NICOLAS II.

 

Juillet 1918 : La famille de l'Empereur de Toutes les Russies est assassiné par les Bolchéviques .

 

Enfin, c'est ce qu'on prétend car cette version officielle est contastée...

 

Cette épopée historique en 3 tomes retracera la vie de la famille ROMANOV  racontée par son amie IRINA, témoin des dramatiques événements de l'époque. 

 

Le récit d'Irina retrace la vie de Saint-Pétersbourg au début du XXème siècle. Au-delà des événements politiques qui ont bouleversé la Russie, c'est la vie culturelle de l'époque mais aussi les conditions de vie déplorables des ouvriers et la montée de la révolution qui y sont décrites.


MON AMIE TANYA (en cours d’écriture)
Roman historique - Synopsis :
Une dame âgée raconte sa vie. Elle révèle avoir été l'amie de Tatiana ROMANOVA, seconde fille de Nicolas II.
Irina Vladimirovna Pitchouskina arrive avec ses parents à Saint-Pétersbourg en 1904. Son père Vladimir Pavlovitch Pitchouskine vient d'etre nommé directeur de l'Ecole de Cavalerie Nicolas.
A la Cour, les nouvelles ne tardent pas à circuler et l'arrivée de la famille Pichouskine, fait l'actualité. On dit que la fille unique du couple , Irina, est une fillette pleine de ressources. D'ailleurs les deux filles aînées du tsar Olga et Tatiana ont à peu près l'âge d'Irina et se sont rencontrées plusieurs fois au cours de goûters d'enfants. On dit que Tatiana et Irina sont toujours ensemble dans les jeux et rivalisent d'ingéniosité pour gagner ensemble aux jeux proposés. Leur complicité est flagrante.
Après quelques réticences, la tsarine permettra à Irina de se joindre à diverses acitivités avec ses deux filles à condition qu'elles ne parlent que français, langue qu'Irina maîtrise sans accent.
Elles s'inventeront un langage et une gestuelle qu'elles seules comprendront. Un des gardes du corps de Tatiana ayant deviné leurs pratiques les initie aux messages codés au cours de promenades et courses au trésor dans les immenses propriétés de Tsarkoïe Selo ou de Peterhoff.
Devenue adolescente, Irina qui vit dans la ville et qui n'hésite pas à s'habiller en homme pour se fondre dans la foule des rues de Saint-Pétersbourg, rendra compte à Tatiana des événements qui remuent la capitale et des conditions de vie des ouvriers qui vivent à quelques encablures du palais. Tatiana, enfermée dans son palais, de par sa condition et sa famille prendra conscience de la déchéance future de la dynastie, bien avant son père Nicolas II, mal conseillé par ses oncles et ses conseillers politiques qui lui cachent la réalité de la situation…
Tome 1 : L'or de Saint-Petersbourg
Tome 2 : Sur les chemins de l'éxil
Tome 3 : Une Russe à Paris

TATIANA   NICOLAÏEVNA   ROMANOV   Татьяна  Николаевна  Романова

 

Née le 10 juin 1897 (29 mai du calendrier Julien) à  PETERHOFF,

décédé le 17 juillet 1918 à EKATERINBOURG - Elle venait d'avoir 21 ans 

 

Fille de Nicolas II, le dernier empereur de Russie et de l'impératrice Alexandra Feodorova, née Princesse de Hesse-Darmstadt en 1872

 

 

TATIANA est la deuxième fille de la fratrie composée de :

son ainée OLGA, née le 15 novembre 1895 
suivent ses soeurs :

MARIA, née le 26 juin 1899 

ANASTASIA, née le  18 juin 1901 

 et ALEXEÏ. né le 12 août 1904

 

 

 

POURQUOI AVOIR CHOISI TATIANA ?

 

 

Mon choix s'est porté sur TATIANA après avoir étudié les caractères de chacune et avoir visionné des centaines de photos.

 

Dans cette famille magnifique et unie, on ne peut pas vivre sans un appareil photo à la portée de la main. Pas un jour sans fixer l'instant présent, l'instant de bonheur, l'instant à jamais témoin de ce bonheur bourgeois.

 

J'ai regardé TATIANA évoluer majestueusement, au fil du temps, mais j'ai remarqué surtout ses yeux, souvent sombres, voire furieux, lorsqu'elle regarde l'objectif... Elle marque ainsi sa désapprobation, son refus d'être mitraillée par l'appareil photo ou la caméra. Elle se sait belle, elle est orgueilleuse et fière mais ce qui m'a plu en elle, c'est ce regard de rebelle.

 

TATIANA avait en effet du caractère. Ses soeurs l'avaient surnommée "la gouvernante",  elle régentait son petit monde et avait beaucoup de prise sur sa mère, Alexandra, qu'elle adorait. 

 

Son caractère de jeune rebelle, s'opposant aux règles établies, aux obligations de son rang, m'ont plu et j'ai décidé de la mettre au premier rang de mon récit.